Gouvernement Macron – Ministère du travail – Les réformes

Murielle Pénicaud, ex DRH de Danone et ex-conseillère de Martine Aubry lorsqu’elle était elle-même à ce poste, est notre nouvelle ministre du travail. Elle aura la lourde tâche de continuer (voire d’accélérer) les réformes que le précédent gouvernement avait initiées : loi Macron, loi El-Khomri.

On retrouve, entre autres, la pression accrue sur les inspecteurs du travail (eux qui sont chargés de défendre nos droits) avec baisse d’effectifs, et donc augmentation de leur charge de travail. On peut logiquement s’attendre à moins de contrôles dans les entreprises et donc à un durcissement des conditions de travail pour les salariés en général.

L’intersyndicale des inspecteurs du travail explique qu’entre 2009 et 2017, les effectifs ont diminué de près de 20 %, passant de 9 826 temps pleins à 7 983 ». Les contrôleurs du travail, chargés de faire respecter la loi et de prévenir les risques pesant sur les employés ont subit 23% de baisse d’effectifs, et les adjoints administratifs, qui sont en première ligne, 26%. Dans plusieurs régions, chaque inspecteur du travail a désormais en charge 10 000 salariés. Ils estiment que pour travailler correctement, et remplir leurs missions de contrôle et de prévention, il faudrait 1 pour 1000.

Côté HP, la CFTC veille sur vos intérêts. Nos effectifs ne sont pas diminués et nous sommes à votre écoute si vous rencontrez des problèmes avec votre management. Avant d’appeler l’inspection du travail, venez nous voir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.